Pour la paix sociale et un dialogue social constructif au Bénin

La COSI-Bénin invite les partenaires sociaux à un changement de comportements

La Confédération des Organisations syndicales indépendantes du Bénin (COSI-Bénin) a organisé du 1er au 3 septembre 2016 à l’Infosec à Cotonou, un séminaire atelier sur le thème central : Problématique du dialogue social constructif au Bénin : rôles et responsabilités des acteurs pour un développement socioéconomique durable.

 

Il a réuni une pluralité d’acteurs venus des Centrales et confédérations syndicales (CGTB, CSA Bénin, UNSTB, CSUB, CSPIB…) les organisations de la société civile (ALCRER, Fondation Friedrich Ebert), le patronat, l’état (les responsables en charge du dialogue social des ministères de l’éducation primaire et secondaire ; de la santé et de la fonction publique) ainsi qu’une délégation de la CNV Internationaal, le partenaire privilégié de la COSI-Bénin.

 

L’objectif de cet évènement historique dans notre pays est derenforcer les capacités techniques de tous les  acteurs impliqués dans le processus du dialogue social au Bénin à travers des échanges d’expériences de bonnes pratiques en vue d’une nouvelle approche du dialogue social constructif pour un développement socioéconomique durable au Bénin.

A cet effet, après la cérémonie d’ouverture haute en couleurs (retrouvez ci-contre les extraits des allocutions), 

« …Eu égard à sa vision et à son crédo, la COSI-Bénin érige en tête des priorités, le développement d’un leadership syndical et d’un changement de comportements de tous les acteurs sociaux du dialogue, qu’ils soient du patronat, de l’Etat central, des travailleurs ou des organisations de la société civile. »  Noel CHADARE, Secrétaire général de la COSI-Bénin à l’ouverture du séminaire.

******

« Je suis fier de voir ce rassemblement, il montre que si le dialogue social est bien fait, tout le monde y gagnera », Harry Van Dijk, Ambassadeur des Pays Bas près le Bénin

*******

« Le dialogue social est un moyen essentiel pour parvenir à un travail décent et une bonne gouvernance. C’est pourquoi la CNV Int. En a fait une priorité » Roel Rotsuizen, Président du Conseil d’administration de la CNV Internationaal.

******

« Le Mardi 30 août, il y a 2 jours, nous avons tous été partie prenante de la signature de la charte sur le dialogue social. Cette charte intrinsèquement est un instrument à même de garantir la paix sociale si elle est effectivement mise en œuvre dans tous ses compartiments.Nous devons considérer la charte comme un pacte de responsabilité et de solidarité » car « dans ce pacte :

L’Etat s’est engagé à : mettre en œuvre les décisions et accords qui seront issus des négociations collectives, à appliquer les textes législatifs et règlementaires, à garantir l’exercice du droit syndical, à mettre en place, progressivement un mécanisme de réduction à un taux maxima de 15% sur la tranche supérieure de l’IPTS. » Violette DJIDJOHO, Secrétaire Général du Conseil National du Patronat du Bénin

 

 

    plusieurs temps forts ont marqué les travaux :

 

-          Les communications sur la pratique du dialogue social au Sénégal et aux Pays Bas qui a permis de partager les bonnes pratiques en matière de dialogue social dans ces pays ; 

-   La communication sur le leadership syndical qui a permis aux participants de mieux s’imprégner des comportements que doit avoir un bon  leader syndical afin de contribuer à l’instauration d’un dialogue social constructif au service d’un développement socioéconomique durable au Bénin ;

-          L’élaboration d’une motion de recommandations qui définit les engagements et les responsabilités de chaque partie prenante afin de faire de ce dialogue social constructif un instrument de développement dans notre pays ;

-          La mise en place d’un comité de suivi pour la mise en œuvre du Plan de suivi issu du séminaire.

Au terme des fructueux échanges entre tous les acteurs, les participants ont élaboré et adopté une motion de recommandations dont voici le teneur :

Motion de recommandations

-          Considérant le contexte de crise politique, économique et social qui a conduit notre pays à l’organisation, en Février 1990, de la Conférence des Forces vives de la Nation ;

-          Considérant la résolution de l’Organisation internationale du travail (OIT) concernant le tripartisme et le dialogue social, adoptée à la Conférence internationale du Travail à sa session de 2002, sur le rôle essentiel  que joue le dialogue social pour la promotion des principes et droits fondamentaux au travail en matière d’emploi et de protection sociale, de négociation collective, de sécurité et de santé au travail ;

-          Considérant la Convention N° 87 de l’OIT sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical de 1948, ratifiée par la République du Bénin le 12 décembre 1960 et la Convention N°98 de l’OIT sur le droit d’organisation et de négociation collective de 1949, ratifiée par la République du Bénin le 16 mai 1968 ;

-          Considérant la Convention N°154 de l’OIT sur la négociation collective de 1981 dans le secteur de la Fonction publique, ratifiée le 10 janvier 2012 par la République du Bénin ;

-          Considérant la convention N°135 de l’OIT concernant la protection des représentants des travailleurs de l’entreprise et les facilités à leur accorder, ratifiée par la République du Bénin le 11 juin 2001 ;

-          Considérant la loi N°98-004 du 27 janvier 1998 portant code du travail en République du Bénin ;

-          Considérant la signature par la République du Bénin, du Programme Pays pour un Travail Décent (PPTD) en juin 2010 lors de la Conférence internationale du Travail dans la perspective de mettre en place, entre autres un cadre national de dialogue social par les partenaires sociaux ;

-          Considérant le rôle du secteur privé représenté par le Conseil national du Patronat du Bénin (CNP-Bénin), acteur clé dans la définition, l’élaboration et la mise en œuvre de toute politique ou programme de développement économique et social  du pays ;

-          Considérant les crises sociales répétées, parfois dues aux difficultés de mise en œuvre des accords négociés entre le gouvernement et les Représentants des organisations syndicales d’employeurs et de travailleurs et leur impact sur le développement économique e social de notre pays ;

-          Considérant le déficit de concertation et de consultation dû à l’absence  de communication sociale réelle, de confiance mutuelle entre les partenaires sociaux, notamment dans le secteur de la fonction publique au cours de ces cinq dernières années ;

-          Considérant que le dialogue social est le ciment de tout développement inclusif ;

-          Considérant la signature par la majorité des partenaires sociaux de la Charte nationale du dialogue social le mardi 30 août 2016 ;

Les participants au séminaire-atelier sur le thème : Problématique du dialogue social constructif au Bénin : rôles et responsabilités des acteurs pour un développement socioéconomique durable, organisé par la COSI-Bénin, avec l’appui de la CNV Internationaal, tenu à l’INFOSEC du 1er au 03 septembre 2016, à la lumière des riches débats suscités par les diverses communications recommandent :

  • A l’endroit des confédérations et centrales syndicales
    • L’amélioration de la gouvernance syndicale (respect des textes fondamentaux et signature d’un code d’éthique et de bonne conduite)
    • La promotion de l’unité d’action syndicale sur les questions majeures fédératrices
    • La promotion de la femme travailleuse
    • Contribuer à l’amélioration de la productivité dans les entreprises pour une meilleure répartition des plus-values
  • A l’endroit du Patronat
    • Faciliter l’émergence des organisations syndicales au sein des entreprises et le plein  respect et la promotion de la liberté syndicale conformément à la recommandation 87 ;
    • L’Amélioration des conditions du travail et de vie au niveau de l’entreprise
  • A l’endroit du Gouvernement
    • La convocation sans délai de l’Assemblée générale du Conseil National du Dialogue Social ;
    • Améliorer le climat des affaires, facteur de croissance des investissements productifs et de la création des emplois décents pour un développement inclusif et durable 
    • L’Appropriation et le respect de la recommandation 204 de la 105ème session de la Conférence Internationale du Travail relative à la transition du secteur informel vers le secteur formel ;
    • L’organisation des élections professionnelles au plus tard le 1er  trimestre 2017 ;
    • La mise à la disposition du Conseil national du dialogue social des moyens nécessaires à son fonctionnement ;
  • A l’endroit des partenaires techniques et financiers(PTF)
    • Accompagner les partenaires sociaux dans la mise en œuvre de la Charte nationale sur le dialogue social particulièrement l’élaboration et la mise en œuvre des programmes visant le renforcement de capacités des acteurs ;
  • A l’endroit des partenaires sociaux (recommandations transversales)
    • Le respect strict des engagements pris par eux et contenus dans les dispositions de la Charte nationale du dialogue social ;
    • L’installation sans délai du conseil national du dialogue social et la mise en place de ses structures décentralisées ;
    • La vulgarisation de la Charte nationale sur le dialogue social
    • L’élaboration du règlement intérieur du Conseil national du dialogue social
    • Le recrutement sur concours et la nomination du Secrétaire permanent et des deux commissaires au compte.

Infosec le 03/09/2016

Le Séminaire

Calixte ADIYETON

Chargé de Programme COSI-Bénin« …Eu égard à sa vision et à son crédo, la COSI-Bénin érige en tête des priorités, le développement d’un leadership syndical et d’un changement de comportements de tous les acteurs sociaux du dialogue, qu’ils soient du patronat, de l’Etat central, des travailleurs ou des organisations de la société civile. »

 NOS   PARTENAIRES

-----------

Cnv se consacre depuis plus de cent ans à l'amélioration du travail et des revenus ...    

Lire l'article...

 

CSI AFRIQUE

Contact

Bourse du travail Cotonou
03BP1218 Cotonou
Tel:(+229) 94332333 (+229) 97435191
(+229) 96781300 Secrétariat Particulier

Nous ecrire

SUIVEZ-NOUS SUR

COSI-BENIN www.cosi-benin.org