Visite d’une forte délégation de la CNV International à la COSI-Bénin : Un séjour qui a consolidé les liens entre les deux organisations.Une délégation de la CNV Internationaal (composée de la CNV Santé et de la CNV Transport) a séjourné au Bénin

Lire la suite : Visite de la CNV International

La COSI-Bénin s’imprègne du Cadre de Gestion Financière de Projets-CNV I

La COSI-Bénin a organisé, du 30 Novembre au 06 Décembre 2015 à Bénin Diaspora Hôtel de Ouidah, au profit de son personnel et de ses Fédérations sectorielles, un séminaire atelier de formation sur les outils de gestion financière et comptable. Ce séminaire a été soutenu par la CNV International.

«Cadre de Gestion Financière des Projets de la CNV International’’, tel est l'intitulé du Document de gestion de référence autour duquel la COSI-Bénin et ses Fédérations sectorielles ont été formés fin novembre et début décembre 2015. Assurée par l’équipe du Bureau Conseil Projets Afrique CNV Internationaal dont le siège est à Cotonou (Timothée BOKO, Responsable de Projets Afrique & Viviane DOSSOU-YOVO, Responsable administrative et financière), cette formation a surtout permis de mettre tout le système financier et comptable de la COSI-Bénin, que ce soit au niveau confédéral ou au niveau fédéral au même niveau d’information afin de répondre aux exigences de son partenaire privilégié. Étaient présents au niveau confédéral le Secrétaire Général, le Trésorier Général, le Secrétaire à l’Éducation Ouvrière et à la Formation, les Commissaires aux comptes et le personnel technique de la COSI-Bénin composé du Chargé de Programme, de la Comptable et de la Secrétaire caissière. Quant aux neuf(09) fédérations sectorielles, elles étaient représentées, chacune, par son Secrétaire général et son Trésorier général. Après la brève cérémonie d’ouverture marquée essentiellement par les allocutions du Responsable de Projets de la CNV Internationaal M. BOKO Timothée et le Secrétaire Général de la COSI-Bénin Noël CHADARE, place a été faite aux travaux meublés par huit modules de formation. Il s’agit de: Cadre de Gestion Financière de Projets (CGFP) de la CNV I.,... de la Planification et de la Budgétisation,... Règles applicables en matière de gestion de la banque et de la caisse,... Organisation des pièces justificatives,...Audit et contrôle de gestion,... Règles de base pour l’élaboration des Rapports Financiers, ... Gestion des Risques et ...la Fraude. Après des présentations sommaires sur le contenu de chaque module, des exercices pratiques ont permis aux participants de mieux maitriser les notions et outils qui aideront à l’amélioration du système financier et comptable de la COSI-Bénin et de ses fédérations sectorielles. Ce, d’autant que le Cadre de Gestion Financière et de Projets (CGFP) mis en place est un cadre dont la portée va bien au-delà des exigences liées au partenariat avec la CNV Internationaal. Il vise à outiller suffisamment les Organisations Partenaires afin qu’elles puissent diversifier leur partenariat. Il faut dire qu’au terme de cette semaine entière d’intenses travaux, les participants ont été fortement édifiés et ont dit leur satisfaction globale aussi bien concernant le contenu et les performances pédagogiques des formateurs que par rapport aux nouveaux horizons qui s’ouvrent désormais à eux. Ils se sont par conséquent engagés à opérer les réformes nécessaires en leur sein afin que la mise en place des outils du CGFP soit une réalité. Afin de mieux évaluer l’opérationnalisation desdits engagements et de mieux apprécier la plus-value de cette formation, il a été mis en place un plan de suivi accompagné d’un calendrier précis. Rappelons que cette formation s’inscrit également dans le cadre du suivi des recommandations de l’analyse organisationnelle de la COSI-Bénin réalisée il y a quelques années et dont l’objectif à terme est de faire de la COSI-Bénin, une Confédération véritablement professionnelle.

Calixte ADIYETON (Chargé de Programme)

Nos valeurs

* La culture de l’alternance syndicale  * L’indépendance vis-à-vis de tout pouvoir politique et économico religieux et autres * La foi au dialogue social  * Le respect de l’équité genre

Nos axes stratégiques 

- Employabilité des jeunes - Protection sociale - Santé et sécurité au Travail - Lutte contre la déscolarisation des filles/Insertion de l’éducation à la sexualité dans les programmes scolaires

- Responsabilité sociétale des entreprises  - Renforcement des travailleurs informels à travers des crédits d’équipements

COMMUNICATIONS

TRAVAUX DE GROUPE

RAPPORTS

Manuel de procédures

Historique_Cosi

1.Contexte Général et politique

Après la vague des indépendances en Afrique, au cours des décennies 60 et 70, les différents régimes politiques de nature ou d’essence de la démocratie libérale et pluraliste se sont mués progressivement en régimes autoritaires, caractérisés par la violation des principes de gouvernance démocratique, au point où la décennie 80 a été celle de grandes difficultés économiques et sociales qui ont conduit les Etats africains à adopter diverses mesures de réformes économiques et sociales drastiques prises dans le cadre des programmes d’ajustement structurel. Ces

programmes ont contribué à aggraver la paupérisation des populations et à des drames politiques.

L’année 1990 marque le début de l’ère du «Renouveau démocratique» en Afrique. Ce phénomène est caractérisé notamment pat l’adoption de nouvelles constitutions prônant toutes la démocratie libérale et pluraliste fondée sur les droits de l’homme et les libertés publiques, l’Etat de droit et l’alternance démocratique. L’on a toutefois noté, dans la seconde moitié de la décennie 1990, certains dysfonctionnements qui ont éprouvé le « Renouveau démocratique ».

Pays en voie de développement, le Bénin a une superficie de 114.763 Km2 et une population d’environ 10 000.000 habitants. Il est limité au Nord par le Niger, au Nord-Ouest par le Burkina Faso, au Sud par l’Océan Atlantique, à l’Ouest par le Togo et à l’est par le Nigéria.

Marqué par une stabilité politique depuis le début des années 90, le Bénin est un pays de multipartisme intégral, animé par plusieurs partis politiques. La vie syndicale y est intense avec de nombreux syndicats et sept centrales Syndicales.

2. Idée de la Confédération

C’est à la faveur du pluralisme syndical intégral issu des travaux de la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation tenue à Cotonou (Bénin) du 19 au 28 février 1990 qu’est née l’idée de la création, en 1992, du Collectif des Organisations Syndicales Indépendantes (COSI).

La Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (COSI-Bénin) a été créée le 24 mars 1997 à Cotonou par sept Syndicats dont cinq (05) du secteur de la santé publique et deux (02) du secteur de l’Education Nationale :

-le Syndicat National des Sages-femmes du Bénin (SYNSAFEB),

-le Syndicat National des Enseignements Maternel et Primaire (SYNEMP),

-le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Diplômés d’Etat du Bénin (SIDE),

-le Syndicat National des Enseignements Secondaire, Technique et Professionnel (SYNESTP),

-le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers du Bénin (SYNIB),

-le Syndicat National des Cadres Supérieurs de la Médecine Humaine et Animale du Bénin (SYNCASMHAB) et

-le Syndicat National des Aides-soignants – Aides soignantes et Assimilés du Bénin (SYNAASA).

3. But originel

« Contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleuses et travailleurs », en somme « défendre les intérêts professionnels, matériels et moraux des travailleurs ».

4. Assemblé Générale Constitutive

Les Organisations Syndicales ci-dessus citées ont décidé d’aller en congrès et se sont constituées statutairement en Centrale le lundi 24 mars 1997 avec des statuts et un règlement intérieur et comme Premier Secrétaire Général Confédéral, le Professeur de Gynécologie José de SOUZA (1997-2001).

5. Principes fondateurs

*** L’alternance, une réalité à la COSI-Bénin : 1er Secrétaire Confédéral : Professeur de Gynécologie José de SOUZA (19972001)., 2ème Secrétaire Confédéral : Georges Kakaï GLELE (2001-2012) et 3ème Secrétaire Confédéral : Noël CHADARE (2012-…..) .

*** La promotion du genre, la COSI-Bénin y est très sensible :

-1ère Secrétaire Générale Adjointe : ODJOUBE, épse

AHOUANSOU Basilia.

-Secrétaire Chargée des Affaires Féminines : CODJO

TOHOYESSOU Zoé.

-Secrétaire Chargée du Secteur Informel : KOGBLEVI Olga.

-Présidente de la Commission Nationale des Femmes : EKPO ZOUNTCHEGBE Philomène.

-Présidente de la Commission Nationale des Jeunes :

HOUNKPATIN Fidèle.

6. Adhésion

Peut adhérer à la COSI-Bénin, toute fédération, tout syndicat, tout regroupement, toute association, toute union ou coopérative à caractère syndical constitué conformément au respect des principes démocratiques et n’appartenant à aucune Confédération/Centrale, à aucun regroupement politique de quelque nature que ce soit et qui en fait la demande.

7. La confédération et ses Organisations Sectorielles Affiliées

7.1. Organisations Sectorielles Affiliées

Aujourd’hui, la COSI-Bénin compte soixante douze (72) syndicats de base et huit (08) fédérations professionnelles (Voir syndicats affiliés).

7.2. Commissions spécialisées

La COSI Bénin dispose en son sein des commissions spécialisées que sont :

•La Commission Egalité Genre de la COSI Bénin (CONAF/COSI-Bénin).

• Le Comité de Suivi des plans d’action et de Projets.

• La Commission de Presse.

• La Commission Chargée des Affaires Financières et

Economiques.

• La Commission des Affaires Sociales.

• La commission Sécurité au Travail.

• Le Conseil des Sages.

De même, la COSI-Bénin siège :

-     à la Commission Nationale de Vérification de l’Authenticité des Diplômes,

- au Comité Technique Paritaire de la Fonction Publique,

- à la Commission Nationale de Concertations et de Négociations entre le Gouvernement et les Centrales Syndicales,

- à la Commission Nationale de la Réforme Administrative,

- au Réseau des Organisations Syndicales du Bénin pour les Fonds ACP-UE,

- à la Commission Nationale de Réduction de la Pauvreté (DSCRP),

- au Comité National de Lutte contre les IST/VIH/SIDA.

Par ailleurs, l’expertise de la COSI-Bénin est aussi souvent sollicitée dans maints domaines de la vie nationale, à savoir :

-Comité de Gestion des Fonds des Organisations Syndicales (COGEFOS) et à l’

-Observatoire Intersyndical de Lutte contre le travail des enfants.         

8. Partenariat

La COSI-Bénin entretient dans l’ensemble de bonnes relations avec les autres Confédérations et Centrales Syndicales.

Sur le plan international, la COSI-Bénin est membre fondateur de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) et de la Confédération Syndicale Régionale (CSI-Afrique) dont elle partage et soutient la doctrine, l’orientation et le programme.

Elle bénéficie également des appuis techniques et financiers de la CNV Internationaal.

9. Siège

Le siège de la COSI-Bénin est à la Bourse du Travail à Cotonou (Bénin). L’adresse postale est : 03 BP 1218. Son site web est : www.cosi-benin.org.




Foire Aux Questions

-∞-∞-∞-

Qu’est-ce qu’un syndicat ?

Un syndicat ce sont des hommes et des femmes qui se regroupent pour défendre et conquérir leurs droits dans leur environnement de travail, face à leur employeur.

Une définition formelle dont la plupart des syndicats actuels sont déjà bien éloignés…

Un syndicat lutte pour de meilleures conditions de travail, pour la justice et l’égalité entre toutes et tous. Mais ne toujours lutter que ponctuellement, toujours en réaction à ce qui nous est imposé, est voué au perpétuel recommencement.

Pourquoi s’affilier à une confédération syndicale et à la Cosi-Bénin ?

La CSC est parmi les confédérations et centrales syndicales les plus représentatives du Bénin. Elle est donc une confédération importante et ambitieuse qui continue de s’agrandir dans une vision moderne. Les travailleurs qui nous font confiance sont satisfaits parce que nous sommes sensibles à leurs préoccupations. Le fait de s’affilier, c’est décider de ne pas rester au balcon, de ne pas se contenter de tirer profit de l’engagement de milliers d’autres : c’est prendre sa juste part dans l’effort de millions de collègues pour construire ensemble une force qui compte.


Quels sont les but et objectifs de la Cosi Bénin ?

La COSI-Bénin a pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleuses et travailleurs et elle a pour objectifs stratégiques de :

- défendre les intérêts professionnels, matériels et moraux de tous ses membres

- lutter contre toute forme de discrimination

- faire respecter la liberté syndicale et garantir la pleine jouissance de ce droit à tous les travailleuses et travailleurs

-organiser et mobiliser les travailleuses et travailleurs pour la revalorisation de leur fonction

- se battre résolument pour le respect des principes démocratiques

- veiller à l’émancipation et au respect des législations du travail et des conventions collectives

- raffermir les liens de solidarité et d’entraide entre les syndicats membres

- entretenir une bonne collaboration avec les confédérations ou centrales syndicales nationales ou internationales

- apporter de l’expertise aux syndicats affiliés pour le renforcement de leurs capacités et d’action syndicale en vue d’un développement harmonieux

- privilégier le dialogue social

- œuvrer pour la promotion de l’égalité des sexes et de l’équité genre au sein de la COSI-Bénin

- promouvoir l’unité d’action syndicale et à long terme à l’unité organique syndicale au Bénin

- œuvrer pour la protection et le développement du patrimoine culturel, l’épanouissement intégral de la citoyenne béninoise et du citoyen béninois, l’élévation des valeurs civique et morale de la nation, la sauvegarde de la démocratie puis le respect des droits de la personne humaine


Comment fonctionne la Cosi-Bénin ?

Confère Titre IV du Règlement intérieur de l’association.

Quelles sont les méthodes et moyens d’actions de la Cosi-Bénin ?

Les moyens d’action que peut utiliser la COSI-Bénin sont :

1-la publication d’un bulletin d’information

2-la négociation

3-la protestation

a-  la pétition

b-L’ultimatum, le sit-in, la marche

4-la grève sous toutes ses formes

Mais pourquoi une logique d’opposition avec les dirigeants ?

Avant tout parce qu’il existe une différence très simple et nette entre salarié-e-s et dirigeants : Les salarié-e-s vendent leur énergie de travail. Les dirigeants l’achètent (en nous payant), et en tirent des bénéfices (en revendant des produits ou des services que nous produisons). Et ces bénéfices, outre qu’ils n’ont d’autre logique que d’en susciter de nouveaux, ne reviennent jamais aux salarié-e-s (ou bien sous formes de miettes ou de mirages).

Que les dirigeants fassent des bénéfices sur le travail des salarié-e-s est hélas devenu une pratique admise et systématique. Mais que des salarié-e-s, organisé-e-s en syndicat, remettent en cause cette subordination, surprend parfois.

Dans notre secteur de l’informatique, nous sommes de plus en plus confrontés aux « hiérarchies molles ». On tutoie son patron, on se tape dans le dos et la vie est belle. Mais derrière ces simagrées de la « nouvelle économie » qui ne visent qu’à établir une pseudo solidarité entre tous les personnels d’une entreprise pour le bien de la boite, les vrais rapports hiérarchiques subsistent, pernicieusement escamotés : les dirigeants déterminent notre travail, et en vivent. Nous ne pouvons que nous y opposer.

Nous ne pourrons jamais travailler et vivre sereinement pour le profit de quiconque, directeur, État, parti. D’autant plus que rien ne justifie leur logique ni leur prédominance.

Logiquement, les dirigeants ne peuvent être que des adversaires, avec lesquels il n’est possible de négocier qu’après établissement d’un rapport de force.

Quels sont nos principaux axes de lutte ?

Il s’agit de :

-La défense des intérêts professionnels, matériels et moraux de tous ses membres ;

- La lutte contre toute forme de discrimination ;

-La défense du respect la liberté syndicale au profit des travailleuses et travailleurs ;

-La mobilisation des travailleurs autour de la revalorisation de la leur fonction ;

- La défense des principes démocratiques ;

- La veille autour de l’application des législations du travail et des conventions collectives ;

- raffermir les liens de solidarité et d’entraide entre les syndicats membres

- Le maintien d’une bonne collaboration avec les confédérations ou centrales syndicales nationales ou internationales

- Le renforcement des capacités des syndicats affiliés

- La promotion du dialogue social

- La promotion de l’égalité des sexes et de l’équité genre au sein de la COSI-Bénin

- La promotion de l’unité d’action syndicale en vue de parvenir à l’unité organique syndicale au Bénin.

Comment adhère-t-on au syndicat ?

Pour adhérer à la Confédération, Peut adhérer à la COSI-Bénin, toute fédération, tout syndicat, tout regroupement, toute association, toute union ou coopérative à caractère syndical constitué conformément au respect des principes démocratiques et n’appartenant à aucune Confédération/Centrale, à aucun regroupement politique de quelque nature que ce soit et qui réunit les conditions suivantes :

  • Avoir pris connaissance de nos statuts,
  • être un syndicat ou une fédération régulièrement constitué dans n’importe quel secteur d’activité avec des textes fondamentaux
  • Adresser une demande manuscrite d’affiliation au Secrétaire général
  • Produire une lettre de désaffiliation pour tout syndicat appartenant déjà à une confédération
  • Produire la liste des membres du bureau

Qu’en est-il au niveau international ?

Nous ne concevons pas de changer de société dans notre seul pays, isolé du reste du monde. C’est pourquoi nous avons des liens avec d’autres confédérations et organisations de par le monde. Nous sommes membres de la Confédération syndicale internationale(Csi) et sommes solidaires de tous nos collègues, où qu’ils soient.

Merci à vous !!!

Page 3 sur 6

 NOS   PARTENAIRES

-----------

Cnv se consacre depuis plus de cent ans à l'amélioration du travail et des revenus ...    

Lire l'article...

 

CSI AFRIQUE

Contact

Bourse du travail Cotonou
03BP1218 Cotonou
Tel:(+229) 94332333 (+229) 97435191
(+229) 96781300 Secrétariat Particulier

Nous ecrire

SUIVEZ-NOUS SUR

COSI-BENIN www.cosi-benin.org